Réaliser une soudure optique pas à pas

Liste du matériel nécessaire :

Outils à détuber Dispenseur d’alcool
Ciseaux Kevlar Alcool
Pince à dénuder Cliveuse optique de précision
Lingettes non pelucheuses Soudeuse optique
Protections d’épissures Pack de démarrage

Les étapes 4 et 5 de cette méthode sont les plus importantes pour obtenir de bons résultats, en effet la qualité de la soudure optique va dépendre de la qualité du nettoyage mais surtout de celle du clivage de la fibre.

1 – Le détubage/dégainage

Le but de cette étape est de faire apparaître la fibre optique avec sa gaine de 250µm pour cela nous allons nous munir d’une « pince à détuber » / « pince à dégainer » adaptée au tube (câble optique) / à la gaine (2mm ou 3mm).

Dans le cas de la gaine de 3mm il existe à l’intérieur de cette dernière une protection en Kevlar® que l’on coupera grâce aux « ciseaux à Kevlar® ».

2 – La mise en place de la protection d’épissure

Avant de dégainer et surtout avant de nettoyer la fibre, il est important de placer la « protection d’épissure » (aussi appelée « smooves » ou rétreint) ceci afin de ne pas abimer la fibre préparée en enfilant la protection.

Nous placerons la protection de façon à ne pas gêner la suite des opérations.

 

3 – Le dénudage

Une fois la protection mise en place il nous faut maintenant dénuder la fibre afin de faire apparaitre la gaine optique de la fibre (125µm) le résultat de cette opération est aussi appelé fibre nue.

Pour cela nous utilisons une « pince à dénuder » idéalement de diamètre fixe et réglé en usine.


 

4 – Le nettoyage

ATTENTION ETAPE IMPORTANTE

Maintenant que la fibre est mise à nue, il est très important de la nettoyer. Nous utilisons ici un « dispenseur d’alcool » contenant de « l’alcool isopropylique » avec des « lingettes non pelucheuses », mais il est aussi possible d’utiliser des « lingettes pré-imprégnées ».

 

5 – Le clivage

ATTENTION ETAPE IMPORTANTE

Le clivage est une étape importante de la préparation de la fibre pour la soudure car c’est la dernière étape. Elle consiste à couper la fibre avec un angle le plus droit possible (90°±2°) de façon à ce que les deux extrémités de fibre à souder soient propres, ceci afin de faciliter l’étape de fusion.

Pour cela nous allons placer la fibre nue dans la « cliveuse de précision », la mise en place de la fibre dans la cliveuse n’est pas aléatoire, il faut que la partie dénudée de la fibre repose sur les deux patins en caoutchouc de part et d’autre de la lame afin d’assurer la stabilité de la fibre durant le passage de la lame.

Les étapes suivantes de clivage peuvent varier en fonction des modèles de cliveuses. Pour notre modèle il faut refermer le marteau afin de bloquer la fibre puis faire passer la lame sous la fibre. Lorsque l’on relève le marteau, on peut récupérer la fibre clivée en faisant attention de ne rien toucher avec l’extrémité de cette dernière (la fibre est en verre et a un diamètre de 125µm ce qui la rend fragile). Il nous faut maintenant placer notre fibre préparée dans la soudeuse.

6 – La mise en place dans la soudeuse

Ici encore le positionnement de la fibre dans la « soudeuse » n’est pas aléatoire, en effet il faut la placer dans les supports de la façon suivante.

Tout d’abord il faut que la fibre repose dans l’un des deux V de part et d’autre des électrodes ensuite il faut que l’extrémité de la fibre soit positionnée au plus près des électrodes mais sans dépasser ces dernières afin de laisser la place de positionner la deuxième fibre.

Pour la deuxième fibre on recommence les étapes 1 à 6 sans effectuer l’étape 2 étant donné que la protection d’épissure a déjà été mise en place.

7 – La fusion

La méthode de fusion est la même pour tous les modèles de soudeuse, mais les réglages de ces dernières varient d’un modèle à l’autre.

2 types d’alignements sont possibles : l’alignement cœur à cœur ou l’alignement gaine à gaine.

CF explications des méthodes d’alignement (Lien vers une autre page du site)

Pour lancer la fusion il existe différents modes, soit en automatique (la fusion se lance automatiquement lorsque l’on ferme le capot de la soudeuse), soit en mode manuel (la soudeuse attend l’appui sur le bouton de lancement pour effectuer la soudure), soit en mode semi-automatique (lorsque l’on ferme le capot la soudeuse fait apparaitre les fibres à l’écran mais ne termine pas la fusion, pour terminer la fusion il faut appuyer sur le bouton de lancement) cette dernière méthode permet un contrôle visuel de l’état des fibre avant de lancer la soudure.

8 – L’ajustement de la protection d’épissure

Une fois la soudure terminée, on va remonter la protection d’épissure afin de placer la soudure au centre de celle-ci.

9 – La retreinte de la protection d’épissure

Nous allons placer la protection dans le four afin de la retreindre autour de la soudure.

Pour cela il faut maintenir la fibre en tension en tirant légèrement sur les deux bouts autour de la protection et descendre le tout dans le four en maintenant la tension.

En fonction des modèles, le four peut se lancer automatiquement lorsque son capot se ferme ou attendre un lancement manuel.

Il est nécessaire de tester le four avant l’utilisation finale afin de déterminer en fonction de la longueur et de la qualité de la protection utilisée, le temps nécessaire au four pour la retreindre correctement, l’idéal étant que les extrémités de la protection soient juste fermées lorsque la chauffe est terminée.

Si l’on ne chauffe pas suffisamment longtemps la protection peut ne pas être fermée, elle ne jouera pas son rôle de protection contre l’humidité, trop chauffée la protection peut être altérée et se détériorer avec le temps, donc ne pas assurer son rôle sur le long terme.

10 – Le refroidissement de la protection d’épissure

Une fois le cycle de chauffe terminé, un signal sonore est émis par la soudeuse. Il est alors possible de sortir la protection du four, en faisant attention, car il est possible que cette dernière soit encore chaude du fait de la barre métallique présente, Il nous faut donc la placer sur un support de refroidissement en attendant de pouvoir la manipuler sans risque.